Note d’intention

Comment célébrer le centenaire de la fin de la guerre 14-18 autrement que par toute une série de commémoration militaires et politiques… ? En chansons pardi !

Le monde a bougé en 100 ans, et la chanson française en a été le témoin. Tour à tour légère ou grave, militante ou de variété, drôle ou politique, elle a accompagné chacun d’entre nous. Depuis la famille réunie autour de la TSF jusqu’au plaisir individuel du lecteur MP3 en passant par le transistor des années 60 ou le walkman des années 80, écouter de la musique a toujours été une activité de première importance et la chanson française est le miroir de son époque.

Chaque génération a eu sa musique, et si la chanson française a été, parfois, le témoin de son histoire, elle a également été souvent un moyen d’y échapper…

Plus qu’un medley de 100 chansons, plus qu’un pot-pourri de variété française, plus qu’une performance, « 1918-2018 : 100 ans de chanson française » est un livre d’histoire musical pour toutes les générations.

C’est ce que ce cette page va vous présenter.

Présentation du spectacle

100 ans de Chanson française en 100 minutes[1] à travers 100 chanteurs différents, voilà ce que propose ce spectacle. Une sorte d’immense panel d’extraits de chansons enchaînées, qui commence en 1918 et se termine en 2018.

De « Vive l’Oncle Sam » à « Coco Câline » en passant par « Valentine », « La Groupie du Pianiste », « Y’a d’la joie… » ou « Osez Joséphine », en n’évitant pas des incontournables comme « les Feuilles Mortes » ou « la Chanson pour l’Auvergnat », en assumant « Maréchal Nous voilà » suivie du « Chant des Partisans », en ne faisant pas l’impasse sur Claude François ou Stromae, sans oublier Bobby Lapointe, Oldelaf, Bourvil et Johnny, mais en respectant l’ordre chronologique (à quelques exceptions près), les trois artistes sur scène vous proposent un voyage vertigineux d’un siècle de chanson française.

Embarquez dans notre machine à voyager dans le temps à travers 100 ans de chanson. Nous commencerons dès la fin de la guerre de 14-18, dont on disait à l’époque qu’elle serait la « der des der ». Nous traverserons le 20ème siècle et le début du 21ème.

Bon voyage.

[1] Il y a effectivement tout juste 100 minutes de musique, mais avec les ajouts de mise en scène, le spectacle fait 2h tout pile.

Les Artistes

Michel Desaubies

Chant, conception du spectacle et production

Bien que né en 1970, Michel Desaubies est né, artistiquement, à douze ans. Le metteur en scène du Théâtre de la Cornue avait besoin d’un petit serviteur. La pièce s’appelait « Le vampire » d’Alexandre Dumas, et Michel découvrit l’angoisse de la scène et l’agréable odeur de la poudre de riz…

Entré au Conservatoire de Bruxelles pour y suivre une formation de comédien, il devient finalement chanteur, et pratique depuis 1988 cette discipline dans toutes les situations qui se présentent…

En fait, dès le départ, Michel devient un artiste touche-à-tout, auteur, metteur en scène, comédien, animateur, mais surtout et toujours chanteur. Il enchaîne sans arrêt prestations artistiques et prestations « alimentaires » sans complexe et sans regret.

En 1994, il joue dans « Peter Pan »; en 1995, il crée le spectacle « Brel, nouvelles couleurs » et participe à « Emilie Jolie » en 1996. En 2001, il crée « Michel Desaubies Fait Son Cabaret » (humour et chansons).

De 2001 à 2004, il chante, danse et joue dans « Autour des Années 60 », « Autour des Années 70 » et obtient le rôle de l’apôtre Pierre dans « Jésus-Christ Superstar » à Villers-La-Ville.

En 2005, il refait un détour par le monde de l’humour et crée « le Casting » (Grand Prix du rire et Prix du Public au Festival de Bierges 2006), En 2006, il remonte un concert Brel pour répondre à une demande croissante et en 2007, il se produit en concert aux Francofolies de Spa, pour la première fois avec ses propres chansons.

En 2008 il tourne avec ces différents spectacles tout en peaufinant son 1er album, « Pourquoi tu ne ferais pas un CD ? », sorti fin 2009.

En 2009, il crée le spectacle « 20 ans de chansons… Et même pas un CD ! » qu’il rejouera au Forum de Liège en février 2010, le jour de ses 40 ans.

2011 sera l’année des « Misérables » où il campe Javert aux côtés d’Antoni Sykopoulos, et d’un nouveau spectacle « Brel » avec un orchestre de 12 musiciens, sous la direction de Jean-Pierre Haeck et produit par Pierre Stembert.

Suivront ensuite un tribute à Michel Jonasz « Soul Music Airlines », quelques prestations pour divers orchestres, et, en 2016, un retour à la Comédie Musicale avec « Musical’s » d’Antoni Sykopoulos et la troupe Eclats de Voix.

Il donne également des cours de chant et d’interprétation et se retrouve parfois coach scénique, co-auteur ou metteur en scène, mais aussi animateur d’atelier « Comédie musicale » pour les enfants et d’atelier « Humour et seul en scène » pour les adultes dans le cadre de son travail au Centre culturel de Remicourt, dont il fut le directeur de 2005 à 2019.

En mai 2018, il créé ce nouveau spectacle : « 1918-2018 : 100 ans de chanson française » qui tourne toujours avec énormément de succès.

En 2020, enfin, il sera à l’affiche de 4 spectacles : Frollo dans « Notre Dame de Paris », Javert dans « les Misérables », Comique Troupier dans « Pot Pour Rire » et « 1918-2018 : 100 ans de chanson française ».

Chris Cerri

Piano, guitares, arrangements et programmation

Chris Cerri est un musicien belge, multi instrumentiste, arrangeur, réalisateur. On retrouve sa patte sur de nombreuses productions et notamment celles du label Freaksville avec lequel il collabore régulièrement. Au clavier, mais également à la guitare et à la basse, il a laissé sa touche musicale si particulière, si précise sur les différents albums du Dandy Benjamin Schoos, du décalé Juan D’Oultremont ou encore de l’icône des nuits parisiennes Marie-France.

Après avoir accompagné sur scène de nombreux artistes internationaux comme Salvatore Adamo, Tina Arena, Chrissie Hynde, ou bien Jacques Duvall, il se lance en 2014 dans la composition de son premier album solo (Under the rain).

Les sonorités de ce premier opus se veulent jazzy, style dans lequel il excelle particulièrement. Quelques touches plus pop viennent agrémenter ces morceaux riches aux harmonies parfaites inspirées de ses nombreux voyages à travers le globe et de faits d’actualités de ce début du 21ème siècle. C’est toute la sensibilité du musicien qui est dévoilée dans cet album.

Michel et Chris se connaissent depuis des années mais à part quelques « jams », n’avaient jamais eu vraiment l’occasion de jouer ensemble. Ils partagent toutefois une passion commune pour Michel Jonasz et il s’en est fallu de peu que Chris ne soit le claviériste du groupe « Soul Music Airlines » (Tribute Michel Jonasz) que Michel mis sur pied en 2010. Ils partagent également un même regard sur la chanson française et une complicité évidente.

Freddy Mathonet

Accordéon et claviers

Freddy Mathonet est un musicien polyvalent qui pratique divers instruments. C’est aussi un arrangeur exceptionnel doté d’une énorme sensibilité.

Il a joué dans divers spectacles, hommages à Brel, à Piaf, aux Années 60, que ce soit au Trocadéro de Liège, au Kursaal de Limbourg, entre autres.

Il a également accompagné Martine Dops dans une répertoire plus jazz. Michel a rencontré Freddy Mathonet lors d’animations diverses, notamment en maison de repos. Michel a tout de suite été frappé par la richesse du répertoire de Freddy et sa grande culture musicale sur l’ensemble du 20ème siècle. Il lui est également apparu évident de faire appel à Freddy dont le style et le répertoire sont très différents de ceux de Chris, d’autant plus que Freddy Mathonet maitrise aussi bien l’accordéon et les claviers.

Angel Ramos Sanchez

Mise en scène

Angel Ramos Sanchez comme son nom l’indique… est espagnol.

C’est à 8 ans, venu tout droit de sa région d’Asturies, qu’il débarque à Liège avec ses parents. Malgré sa grande timidité, il ne rêve déjà que de spectacle, attiré par la lumière des feux de la rampe. Ses parents, quant à eux, rêvent pour leur fils d’un avenir « sérieux »…

C’est donc fraîchement diplômé en électricité mécanique qu’Angel se voit engagé comme régisseur au Conservatoire de Musique de Liège. Il y reste 10 ans… avant de faire ses premiers pas sur les planches. Dans l’ombre et pendant ses temps libres, il y apprend tout sur le métier de comédien. Majoritairement autodidacte, il suit une multitude de formations afin de parfaire toutes les techniques corporelles et vocales (acrobatie, mime, improvisation, clown, magie…)

Et c’est sans doute là que réside le secret de ce comédien génial qui puise son inspiration dans les traditions du cirque, du mime et de la comédie. Humoriste, clown, mime, illusionniste… Angel Ramos Sanchez ne rentre dans aucune étiquette artistique, puisque son talent, c’est de toutes les conjuguer sur scène.

Alors qu’il a 31 ans, il crée son tout premier spectacle clownesque « Se Busca ». Et puisque la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, il y aborde le souvenir des immigrés de la deuxième génération dont il est issu.

Mais ce n’est que 2 ans plus tard, en 1988, qu’il est révélé au grand public, grâce au festival International du Rire du Rochefort en Belgique dont il sort vainqueur (il décroche à la fois – et le fait est rare – le Prix du Jury et le Prix du Public) avec son spectacle « A l’ombre des feux de la rampe ».

Fort de cette belle victoire, Angel Ramos Sanchez crée durant les années qui suivent,  pas moins de 10 spectacles (« Prés Verts » sur base de textes de Jacques Prévert,  » El Cid » version revue et corrigée du Cid de Corneille, « Magic Peppe » où la magie loufoque fait la nique à la « vraie » magie, « Dali, c’est moi » où il incarne le délirant Salvador Dali, « A qui le tour ? » qui aborde le thème de la manipulation par la télévision, « Angel, l’ange déchu » tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les anges sans jamais oser le demander, « L’Arnaque » duo avec Luc Apers, une histoire désopilante où vous êtes initié aux techniques d’arnaque, « 20 ans de scène » spectacle anniversaire créé pour l’occasion, « Que du bonheur ! » une sorte de Best Of et enfin « Hidalgo » le combat du comédien pour financer le spectacle de ses rêves) tous couronnés d’un franc succès. Il enchaîne avec virtuosité les prix dans de nombreux festivals.

Nommé professeur à l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles en 2005, il dispense ses connaissances et fait partager son expérience à ses étudiants avec plaisir et enthousiasme.

Surnommé le « Don Quichotte » de l’humour, il mène une carrière discrète mais confortable et se produit beaucoup en Belgique et en France, bien sûr, mais aussi partout ailleurs : Suisse, Pays-Bas, Danemark, Norvège, Allemagne, Italie, Autriche, Sénégal, Etats-Unis, Paraguay, Argentine sont quelques-unes des contrées conquises par son humour inimitable.

Dans son tout nouveau spectacle « Voulez-vous coacher avec moi? », Angel apporte son regard amusé et critique sur ce phénomène grandissant : le coaching.

Pour ce spectacle-ci, Angel, (qui de son propre aveu n’y connait rien en musique), apporte son regard de clown, de comédien, de mime, de seul en scène et de coach pour permettre à Michel Desaubies de sortir du concept du récital afin de tendre vers le spectacle complet.

L’apport d’images

Tant de chansons sont parvenues jusqu’à nous par la publicité, la tradition orale, qu’il fallait les replacer dans leur contexte…

Qui n’a pas lu une bande dessinée d’Astérix ou de Tintin en se demandant ce que pouvait bien chanter les protagonistes ? Qui n’a jamais entendu l’expression « du plus petit jusqu’au plus grand, du moussaillon au commandant » sans savoir que ça venait des « Gars de la Marine » ? et lorsque l’on surnomme Marion « Maréchal-nous-voila » Le Pen dans les médias ou sur les réseaux sociaux, qui parmi les jeunes comprend de quoi on parle ?

La majorité d’entre nous sait que ce n’est pas Kendji Girac qui a créé « la Bohème ». En tout cas ceux qui ont plus de 15 ans.  Mais combien savent que ce n’est pas Bourvil qui a créé « Joinville le Pont » ou « Pouêt-pouêt » ?

Il fallait donc, non seulement rappeler « qui est qui », mais aussi illustrer le contexte historique, dans lequel les chansons sont apparues.

Enfin, le choix d’un spectacle quasiment interrompu de 2 heures oblige le chanteur à ne pas souffler, à ne pas céder à la tradition d’un petit mot d’explication entre chaque chanson. Il fallait donc bien que l’explication vienne d’ailleurs.

C’est pourquoi dès le départ, la question d’images est apparue comme une évidence.

Les chansons du spectacle

Il fallait faire des choix. Et choisir c’est renoncer.

Pas (ou très peu) de femmes.

Nous avons renoncé à un certain nombre d’artistes que certains trouveront incontournables. Et la première renonciation est d’importance : il n’y a pas de femmes. Au début, pour des questions de tonalité, puis ensuite, parce que nous étions entrés dans une logique de nous dire qu’à partir du moment où nous ne pourrions déjà pas mettre tous les hommes (où sont Higelin, Dutronc, Vianney, Orelsan ?) autant faire l’impasse sur les femmes et se dire que si une chanteuse souhaite mettre sur scène la version féminine de ce spectacle, elle aura d’office tout notre soutien. Toutefois, il y a deux exceptions, pour la période de l’occupation avec « Mon amant de Saint Jean » de Lucienne Delyle et « le chant des Partisans », créée par Anna Marly, pendant que les hommes étaient au front, ou prisonnier.

Nous avons également essayé de nous baser davantage sur les chanteurs connus, à succès plutôt que sur la chanson dite « alternative ».

Il y a quand même un ou deux belges, suisse ou québécois, la chanson française n’ayant pas été portée que par des représentants de l’hexagone.

Liste des chansons

Année

Titre

Interprète le plus connu - créateur

1918

Vive l'oncle Sam

Marcelly

1919

Ma première chanson

Félix Mayol

1920

Jazz band partout

Alibert

1921

La victoire de la Madelon

Fortugé

1922

Nuit de Chine

Louis Lynel

1923

Du gris

Georgel

1924

La plus bath des javas

Georgius

1925

Valentine

Maurice Chevalier

1926

Riquita

Robert Jysor

1928

Ramona

Fred Gouin

1927

Elle sait conduire une automobile Cécile

Biscot

1929

Pouèt pouèt

Georges Milton

1930

Le p'tit bal musette

Marcel's & L'Orchestre Musette Gigetto

1931

Les gars de la marine

Jean Murat

1932

Couchés dans le foin

Pills Et Tabet

1933

La jeune fille du métro

Jean-Loup

1934

Je ne suis pas bien portant

Ouvrard

1935

Tout va très bien madame la marquise

Ray Ventura

1936

Quand on s'promène au bord de l'eau

Jean Gabin

1937

J'attendrai

Tino Rossi

1938

Y'a d'la joie

Charles Trenet

1939

Félicie aussi

Fernandel

1940

Dans un coin de mon pays

Jacques Pills

1941

Maréchal nous voilà

Andrex Et André Dassary

1942

Mon amant de saint jean

Lucienne Delyle

1943

Le chant des partisans

Anna Marly

1944

Fleur de paris

Jacques Hélian Et Son Orchestre

1945

La belle de Cadix

Luis Mariano

1946

Les feuilles mortes

Yves Montand

1947

Embrasse moi

Aimé Barelli

1948

Clopin clopan

Pierre Dudan

1949

La tactique du gendarme

Bourvil

1950

Le p'tit bonheur

Félix Leclerc

1951

La petite diligence

André Claveau

1952

Comme un petit coquelicot

Mouloudji

1953

Mé qué mé qué

Dario Moreno

1954

Chanson pour l'auvergnat

Georges Brassens

1955

Le déserteur

Boris Vian

1956

À Joinville le pont

Roger Pierre Et Jean-Marc Thibaut

1957

Cigarettes whisky et petites pépées

Eddie Constantine

1958

Le poinçonneur des lilas

Serge Gainsbourg

1959

Aragon et castille

Boby Lapointe

1960

Au tord boyaux

Pierre Perret

1961

Et maintenant

Gilbert Bécaud

1962

Santiano

Hughes Auffray

1963

Syracuse

Henri Salvador

1964

Tombe la neige

Salvatore Adamo

1965

Ces gens-là

Jacques Brel

1966

La bohème

Charles Aznavour

1969

Les moulins de mon cœur

Michel Legrand

1967

Le téléfon

Nino Ferrer

1968

Siffler sur la colline

Joe Dassin

1971

Non, non rien n'a changé

Les Poppys

1972

Ce n'est rien

Julien Clerc

1973

Le lundi au soleil

Claude François

1974

San Francisco

Maxime Le Forestier

1975

Quand j'étais chanteur

Michel Delpech

1976

Requiem pour un fou

Johnny Hallyday

1977

La java de Brodway

Michel Sardou

1978

Tu verras

Claude Nougaro

1979

Le cœur grenadine

Laurent Voulzy

1980

La groupie du pianiste

Michel Berger

1981

Mon fils ma bataille

Daniel Balavoine

1982

Le cimetière des éléphants

Eddy Mitchell

1983

Au bout de mes rêves

Jean-Jacques Goldman

1984

Un autre monde

Téléphone

1985

La boite de jazz

Michel Jonasz

1986

Miss maggie

Renaud

1987

C'est l'amour

Léopold Nord Et Vous

1988

Viva la vida

Michel Fugain

1989

Cœur de loup

Philippe Lafontaine

1990

Alors regarde

Patrick Bruel

1991

Déjeuner en paix

Stephan Eicher

1992

Osez Joséphine

Alain Bashung

1993

Mobilis in mobile

Affaire Louis Trio

1994

La corrida

Francis Cabrel

1995

Sous les jupes des filles

Alain Souchon

1996

Lucie

Pascal Obispo

1997

J't'emmène au vent

Louise Attaque

1999

Tomber la chemise

Zebda

1998

Le Temps des Cathédrales

Notre Dame de Paris

2000

L'envie d'aimer

Daniel Levi

2001

Le vent nous portera

Noir Désir

2002

Sur la route

De Palmas

2003

Ma liberté de penser

Florent Pagny

2004

Face à la mer

Calogero

2005

Le dîner

Benabar

2006

Destination ailleurs

Yannick Noah

2007

On s'attache

Christophe Maé

2008

Toi + moi

Grégoire

2009

L'assasymphonie

Mozart L'Opéra Rock

2010

Soulman

Ben L'Oncle Soul

2011

La Tristitude

Oldelaf

2012

Papaoutai

Stromae

2013

Vivre encore

Bernard Lavilliers

2014

Andalouse

Kendji Girac

2015

Clown

Soprano

2016

Un homme debout

Claudio Capéo

2017

Coco câline

Julien Doré

2018

Viens on sème

Slimane

1970

La mémoire et la mer

Léo Ferré (en rappel)

Vidéos

Extrait n°1 : 1933 1936

Extrait n°2 : 1983 1986

Et, si vous avez deux heures devant vous : la captation du spectacle complet, à ne regarder que si vous avez réellement deux heures devant vous.